Aller au contenu. | Aller à la navigation

Observatoire de la Santé
Sections
Vous êtes ici : Accueil Ma commune Autres services Santé - Bien être Observatoire de la Santé

Observatoire de la Santé

soleilCet été, bronzez raisonnable

Le soleil est de retour. S’il est synonyme de vacances et farniente,  il peut aussi être notre ennemi. Trop d’exposition aux rayons UV augmente le risque de cancer de la peau et accélère le vieillissement de cette dernière. Attention aux coups de soleil et stop aux bancs solaires !

C’est l’été et l’envie d’avoir un teint halé nous pousse parfois à nous allonger des heures en plein soleil… Un grand danger puisque la cause principale du cancer de la peau est un excès d’exposition aux UV.

 

Et pourtant, bronzer raisonnable c’est possible et cela peut s’apprendre dès le plus jeune âge ! La Fondation contre le cancer édite une série de conseils pour être « futé au soleil ». A commencer par connaître comment sa peau réagit au soleil. Car si vous avez une peau très claire parsemée de taches de rousseur ou au contraire une peau très brune, le risque de coup de soleil est différent et vous devez adaptez votre protection.

 

 

Ensuite, n’oubliez pas les conseils de base d’un bronzage malin : pas d’exposition entre 12h et 15h quand le soleil est le plus intense ; lunettes de soleil, chapeau et vêtements larges ; une bonne dose de crème solaire toutes les deux heures, et juste après avoir nagé ou transpiré. 

Mais les dangers des UV, ce n’est pas que l’été ! Une fois le soleil parti… attention aux UV artificiels. Les bancs solaires provoquent des dégâts irréversibles et augmentent le risque de cancer de la peau. Ils doivent être évités. Contrairement aux idées reçues, ils ne sont pas moins dangereux que le soleil et ne préparent pas votre peau avant les vacances !


 

painLE PAIN C'EST SI BON, POUR L'EQUILIBRE AUSSI

 


Le pain n’a cessé de perdre de la place dans l’alimentation ces dernières décennies, au profit d’aliments souvent moins utiles à l’équilibre alimentaire. Le pain doit donc redevenir un élément essentiel d’une alimentation équilibrée.

Il appartient à la famille des féculents (au même titre que les céréales, les pâtes, les pommes de terre...). Le pain apporte beaucoup de glucides complexes, source d’énergie de longue durée ; des fibres alimentaires s’il s’agit de pain gris ou complet ; mais aussi peu de graisse (généralement moins de 5 %). Les  adultes devraient consommer des féculents à chacun des trois repas principaux (matin, midi et soir) et les enfants à chacun des trois repas principaux, ainsi qu’au goûter (16 heures).

Le pain n’est pas seulement un accompagnement idéal pour les repas, il peut aussi représenter l’élément majeur de celui-ci, comme lors du petit déjeuner, du repas tartines ou sandwich, d’un pique-nique, etc. Dans ce cas, ne perdez pas de vue que ce que l’on met sur le pain est très souvent plus gras et plus calorique que le pain en lui-même.

 

Par ailleurs, à l’heure de choisir votre pain, préférez le pain gris et/ou complet. La consommation de céréales complètes est associée à de nombreux effets favorables pour la santé, raison pour laquelle elle est recommandée par différentes instances de santé. La farine blanche, utilisée pour le pain blanc a pour sa part perdu certaines précieuses parties du grain : la couche de son, qui entoure le grain, ainsi que le germe. Une farine complète est obtenue à partir de l’ensemble du grain, et est donc plus riche en nutriments et composés protecteurs : fibres alimentaires, vitamines, minéraux, acides gras essentiels, antioxydants... elle est bien meilleure pour la santé.

Le pain est précieux pour l’équilibre alimentaire, tout en étant bon marché. Il est aussi un aliment plaisir dont chaque bouchée flatte les papilles gustatives et qui ne lasse pas.


tabac      Paroles de fumeurs pour aider au sevrage

 

 

Les Hainuyers fument davantage que la moyenne belge. Pour soutenir l’arrêt tabagique, une brochure  intitulée « Paroles de fumeurs » a été produite, dans le cadre du Plan Wallon sans tabac. Elle est le fruit de groupes de parole destinés aux fumeurs et rend compte de leurs témoignages. 

 

Selon l’Enquête Nationale de Santé, le Hainaut comptait 25,2 % de fumeurs quotidiens en 2008. C’est plus qu’en Belgique où, en 2013, les chiffres de la Fondation contre le cancer font état de 22% de fumeurs quotidiens.

Afin de leur venir en aide, depuis 2006, le SEPT asbl organise des groupes de parole. Ils sont destinés à tous les fumeurs prêts à questionner leurs habitudes tabagiques. Sans nécessairement une décision d'arrêt.

Les notes issues de ces séances ont alimenté une brochure « Paroles de fumeurs », née dans le cadre du Plan Wallon sans tabac et d’une collaboration entre le Fares asbl, le Service d’Etude et de Prévention du Tabagisme (SEPT asbl) et l’Observatoire de la Santé du Hainaut (OSH). « A travers ces pages, la voix des fumeurs s’élève et nous touche. Ces témoignages nous enseignent beaucoup de choses sur la motivation, les alternatives au tabac. Ils expriment l’ambivalence et l’espoir d’un mieux-être », explique François Dekeyser, Directeur du Service d’Etude et de Prévention du Tabagisme

Actions sur le document